6a00e5500b4a648833019aff85adf7970bBien, ça fait longtemps que je n'ai rien écris...

Je n'en ressent pas un nécessaire besoin.

J'ai tout de même lu, ce qui pour le coup est devenu plus qu'un besoin, un vrai plaisir.

Je pourrai faire la critique de quelques lectures dont 1984 d'Orwell comme on vient de me le suggérer ( merci les amis du capharnaüm éclairé), mais je le ferai bien moins bien qu'eux. Ce livre est un classique dont la prémonition avait 20 à 40 ans d'avance, ce qui effraye beaucoup et nous rappelle au nécessaire amour de la liberté.

J'ai lu des BD, des romans et de la philo, j'ai donc à l'heure de savoir de quoi vous parler, un vaste choix.

Et ce sera « en cherchant Majorana » d'Etienne Klein.

L'auteur, un scientifique français en physique des particules, nous parle d'un de ces prédécesseurs, Ettore Majorana. Cet Italien fit partie de la génération qui révolutionna la physique quantique dans les années 20 et 30. Son nom est moins connu que d'autres, il était pourtant l'un des cerveaux les plus impressionnants de l'époque qui en a comptés plus que toute autre.

Klein en partant sur les traces de ce génie en Italie, nous raconte la vie de son sujet mais aussi un peu de la sienne et de cet univers fascinant de l'infiniment petit.

On y découvre un savant, un peu isolé de ses congénères, un peu coupé du monde et qui laisse dans une de ses correspondances paraître une sympathie pour l'Allemagne nazie, avant de disparaître en méditerranée en 1938.

C'est un livre très plaisant, on admire cet homme particulier puis on est amèrement déçu, avant d'être intrigué par sa mystérieuse disparition...

Enfin, l'auteur nous fait découvrir des travaux sur des sujets scientifiques hypers pointus avec un incroyable sens de la vulgarisation de qualité. Tout est intéressant, sa progression sur les chemins de Majorana est légère, heureuse et il nous emporte dans ce bonheur de découvrir un homme particulier dont les travaux font encore autorité de nos jours.

L'ultime rebondissement vous le trouverez sur internet.

Lisez la page wikipédia, mais surtout si vous en avez l'occasion lisez « en cherchant Majorana » !